Un Noël au Four à Bois

Un Noël au Four à Bois

Un menu de Noël, rapide, facile, peu couteux, et réalisable totalement en trois heures au four à bois. 

Économique, simple et pratique, grâce à sa surface de cuisson, le four à bois permet de cuire en même temps toutes sortes de plats.

Dans la série de recettes que nous proposons ci-dessous, Boris de la ferme en circuit court « La poule Grasse », nous donne en vidéo des idées pour un menu de Noël, rapide, facile, assez peu couteux, et réalisable totalement en trois heures au four à bois. 

Tout est question d’organisation.

Dans un premier temps, vous pourrez lancer quelques potimarrons au farci de lapin maison. Nécessitant une température aux environs des 200°C, et trois quarts d’heure de cuisson, cela vous laissera le temps de préparer la deuxième entrée : 

Coquilles Saint Jacques aux huîtres et topinambours

Une alliance entre des coquilles Saint Jacques, des huitres et des topinambours issus de sa permaculture. Là encore, la qualité du produit et le four font la majeure partie du travail. 

Afin de dorer la préparation, l’enfournement se fait à la flamme, ni trop près ni trop loin, question de feeling et d’habitude, comme toujours au four à bois. Pour évaluer le moment où le plat est prêt à déguster, le chef observe, écoute, et, indice visuel, il attend que la ciboulette soit sèche pour défourner. Comptez environ 5 minutes de cuisson.

Après ces mises en bouche, et les regards émerveillés des convives, Boris vous propose de dévier légèrement de la classique dinde, et part sur le dindonneau farci.

Fraichement « cueilli » dans son jardin, farci de châtaignes, de chair à saucisses et de légumes de sa production, il enfourne simplement son plat pour deux petites heures, en prenant soin de tourner le plat toutes les vingt minutes afin que la viande soit exposée à la flamme de façon homogène.

Une copieuse assiette de dindonneau farci au châtaignes

Astuce : Saler la peau de la volaille le jour avant la cuisson garantira une peau croustillante.

Là encore, il est tout à fait possible de lancer la cuisson du dindonneau en premier, puis d’enchainer avec les potimarrons et enfin les coquilles. Les plats seront servis dans l’ordre inverse de leurs enfournements. 

dorade sébaste dans sa phase de fumage

Parmi les invités, caractéristique de l’époque, certains ne mangent pas de viande. Ce sera l’occasion de les étonner avec une dorade Sébaste fumée que vous servirez sur du pain de mie maison, toasté à même la sole… Si cette dernière est certifiée alimentaire. 

Dans le même ordre d’idée, et tout à fait dans l’esprit de Noêl, pour les végétariens, nous vous proposons un petit plat que nous adorons, tant pour sa simplicité que pour son résultat… Les moules farcies

Vient ensuite le glorieux temps du dessert. 

Et si vous faisiez votre génoise au four à bois ? Comme vous pourrez le constater, rien de plus simple… Et puis dans la foulée, cela pourra servir à la confection de vos bûches de Noël maison… 

Tous les plats présentés dans cet article ont été réalisés dans un four 190 à double entrée, à l’exception des moules farcies enfournées dans notre four Sérénité, montable en huit heures, sans maçonnerie.

Il est temps de mettre les petits fours dans les grands ! Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *