Sept bonnes raisons de ne pas acheter un Four Le Panyol

Sept bonnes raisons de ne pas acheter un Four Le Panyol

L’été arrive et vous comptez bien en profiter. Surtout que vous allez avoir le temps… Quelque peu lassé des grillades aromatisées charbon, vous envisagez d’acquérir un outil de cuisson digne de ce nom. Naturellement, vous avez retenu l’option « Four à Bois ». Mais savez-vous bien à quoi cela vous engage ? Et finalement, est-ce une si bonne idée que ça ? Afin de vous guider au mieux dans la jungle des possibilités, nous avons décidé de faire un focus sur un four qui revient souvent sur les forums et dans les conversations : LE PANYOL.

Enquête sans concession. Comme vous allez le voir, c’est pas joli joli.

1. L’entretien

Quel bonheur…

Vous aimez frotter la grille de votre barbecue pendant de longues minutes après avoir fait griller trois saucisses ? Comme on vous comprend. Malheureusement, le four à bois, qui ne nécessite aucun autre entretien après cuisson que le léger rabattement des braises sur la dalle, vous privera de ce plaisir délicieux entre tous. En effet, l’action de la pyrolyse, détruit l’intégralité des déchets résiduels. 

2. Les voisins

Une certaine vision de la convivialité…

L’inconvénient majeur d’avoir un four à bois chez soi, contrairement à ce que l’on imagine parfois, n’est pas son installation ou son entretien, mais bel et bien la dynamique de convivialité qu’il enclenche inexorablement dans votre entourage. A partir du moment où vous aurez un LE PANYOL, vos voisins, même les plus insensibles, se remémoreront ce temps où ils avaient encore un coeur d’enfant qui savait s’émerveiller devant la flamme, et ils viendront gratter à la porte de votre jardin. 

3. La durabilité  

Si votre petite marotte est de renouveler le matériel de votre cuisine d’été tous les dix ans, avec le four à bois, vous allez au devant d’une grande frustration. En effet, les fours à bois LE PANYOL tiennent plus de cent ans une fois installés. Oui, désolé, il faut regarder la vérité en face : votre four vous survivra. Nous vous passons les problématiques devant le notaire, car bien évidemment, il fera partie de votre héritage. Amoureux de l’obsolescence programmée, passez votre chemin.

4. La prétendue polyvalence des cuissons  

Vous adorez mélanger les genres, et vous avez bien raison !

Quel bonheur d’utiliser un barbecue pour les grillades, une plancha pour snacker les légumes, une rôtissoire pour faire dorer notre poulet, un fumoir pour nos poissons… Et bien sûr, un four électrique pour bruler son pain. C’est tellement sympa d’avoir une cuisine d’été qui ressemble au rayon électroménager de chez Darty.  Vous n’allez tout de même pas renoncer à tout ça pour mettre juste un outil qui concentre toutes ces capacités ? A quoi ressemblerait votre terrasse après cela ?

5. L’écologie

Vous adorez la technologie, les trucs connectés, une cuisine doit ressembler à un vaisseau spatial… bah là, c’est raté. Les gars vous livrent des morceaux de terre cuit. Pas d’électricité, pas d’électronique. Pas besoin d’Internet (sauf pour aller voir nos recettes sur YouTube), tristesse du crépitement de la flamme dans sa simplicité primordiale. 

Et en plus ils nous font croire qu’elle est 100% naturelle cette terre… et utilisée depuis l’époque des romains…. Comme si ça pouvait exister un truc pareil…  et moi je m’appelle Astérix ? 

Encore un p’tit mot sur les matériaux… Les gars font le truc juste avec de la terre blanche de Larnage, de l’eau et du feu. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… 

6. L’ultra haute température 

Désolé, avec un four LE PANYOL, vous n’aurez pas ce genre d’ultra haute température

Honnêtement, qui a intérêt ou même envie de pouvoir cuire sa pizza en une minute trente, comme un vrai napolitain avec un four qui monte à 480°C et + sans sourciller ? A l’époque du Big Mac servi tiède comme il se doit, on ne voit pas bien l’utilité. Alors, ils disent qu’ensuite ils enchaînent avec des grillades, et quand la température baisse encore, il font du pain… Et pourquoi pas des gratins aussi ?

7. Le fabriqué en France… 

Participer à la sauvegarde d’un savoir-faire ancestral, contribuer au maintien  d’emplois sur le sol français… Mais quelle drôle d’idée !

C’est quand même vachement mieux d’acheter à l’étranger. On le voit bien, c’est du solide, du fiable, les sources d’approvisionnement sont garanties et les délais… aaaah les délais… nan vraiment pourquoi acheter français ? Et pire encore, pourquoi acheter 100% drômois

Nan vraiment, réfléchissez-y a deux fois avant d’acheter un four Le Panyol, vous risqueriez de ne pas le regretter. 

Quel malheur, il a un four LE PANYOL !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *